Catégorie : Contentieux

Le taux de l’intérêt légal du second semestre 2020

Le taux de l’intérêt légal du second semestre 2020 a été fixé, par arrêté en date du 15 juin 2020 publié au Journal Officiel de la République française n°0149 du 18 juin 2020, comme suit : Pour un créancier « particulier » (c’est-à-dire pour les personnes physiques n’agissant pas pour des besoins professionnels) : 3,11 %   […]

Les clauses de règlement amiable obligatoire et préalable à la saisine du juge (Chronique de jurisprudence)

Fournisseur/Distributeur : L’anéantissement du contrat de distribution exclusive en cas de non-respect, même partiel, des commandes

Du pouvoir juridictionnel pour connaître des pratiques restrictives de concurrence

Le législateur a souhaité créer des juridictions spécialisées en matière de pratiques restrictives de concurrence telles que visées à l’article L.442-6 du Code de commerce. Pour ce faire, un décret n°2009-1384 du 11 novembre 2009 relatif à la spécialisation des juridictions en matière de contestations de nationalité et de pratiques restrictives de concurrence a désigné, […]

Les délais de paiement octroyés au débiteur par le juge

En principe, le créancier doit recevoir paiement intégral au jour de l’exigibilité de sa créance. Néanmoins, le débiteur qui n’a pas réglé ses dettes peut solliciter du juge l’octroi de délais de paiement, ou délai de grâce, ayant pour effet de suspendre l’exigibilité des dettes concernées. Toute clause contraire est réputée non écrite (art.1343-5 du […]

La portée, en cause d’appel, d’une élection de domicile faite en première instance

Dans un arrêt rendu le 22 mars 2018, la Cour de cassation rappelle en substance que « La signification d’une assignation à jour fixe à comparaître devant la cour d’appel, délivrée à une personne morale, non pas au lieu de son établissement, mais à un domicile élu seulement pour la première instance, est affectée d’un vice […]

L’action tendant à voir déclarer un droit prescrit n’emporte pas, par elle-même, reconnaissance de ce droit

Dans un arrêt en date du 9 mai 2018, la Cour de cassation a jugé que « l’action tendant à voir déclarer un droit prescrit ne constitue pas, par elle-même, la reconnaissance non équivoque de ce droit par le demandeur à cette action » (Com., 9 mai 2018, n°17-14568). Les faits étaient les suivants : Une personne physique […]